Archives for Etudiant

PROJET DE FORMATION EN ART INFIRMIER – PROJET 600

Projet 600 est un projet de formation en art infirmier que est sponsorisé par le Fond Intersectoriel des Services de Santé

Le projet de formation en art infirmier constitue une occasion exceptionnelle pour les travailleurs de la Commission Paritaire des établissements
et services de santé (CP 330) d’étudier pour devenir infirmier tout en maintenant leur rémunération.
Grâce à ce projet, des centaines de travailleurs ont pu concrétiser un rêve sans contraintes financières.

Qui peut participer ?
Les travailleurs de certains secteurs relevant de la Commission Paritaire des établissements et services de santé.
Que est le principal avantage ?
Le projet offre la possibilité d’entamer des études en art infirmier, de niveau brevet ou bachelier tout en conservant sa rémunération.
Vous êtes intéressé(e)
• Vous pouvez vous inscrire jusqu’au 2 mars 2018.
• Le dépliant d’information et les formulaires d’inscription sont
à votre disposition chez votre employeur ou sur Le site www.finss-ifg.org

Comment s’inscrire? >>> Avant le 2 mars 2018:

Le document d’inscription doit être complété et renvoyé en une seule fois (2 pages)
Après le 2 mars 2018 (cachet de la poste faisant foi), aucune candidature ne sera acceptée. Les candidatures incomplètes ne seront pas traitées !

Le document est disponible:
> au service du personnel de l’employeur
> en le téléchargeant sur le site Internet:
www.finss-ifg.org
Ce document est à renvoyer par email (de préférence), courrier postal ou par fax à l’adresse de contact.

Fichiers à télécharger:

Affiche_P600_FR

Flyer_P600_FR

2018_formulaire dinscription

RACHETER DES ANNÉES D’ÉTUDES POUR UNE PENSION PLUS ÉLEVÉE

Racheter des années d’études :

une bonne idée ?

 

Le rachat des années d’études a déjà fait couler beaucoup d’encre. Il était déjà possible de racheter des années d’études pour obtenir une pension plus élevée, mais le 1er décembre 2017, la loi sera harmonisée. Les mêmes règles s’appliqueront dès lors aux fonctionnaires, aux travailleurs et aux indépendants. Une période de transition est également prévue. Notons que le rachat des années d’étude dans le secteur privé est une conséquence de la suppression de la prise en compte gratuite des années d’études pour certains fonctionnaires. Il s’agit donc en fait d’une économie de la part du Gouvernement. Mais cette mesure est-elle également avantageuse pour vous ?

De quoi s’agit-il ?

En règle générale, ceux qui étudient plus longtemps ne travaillent pas et ne constituent donc pas de droits sociaux. Pour rappel, le nombre d’années pendant lesquelles vous avez travaillé intervient également dans le calcul de la pension légale. En rachetant vos années d’études, celles-ci sont aussi prises en compte pour le calcul. Attention, faire compter les années d’étude ne signifie toutefois pas que vous pouvez prendre votre pension plus tôt. Cette mesure influence seulement le montant de votre pension. En règle générale, le rachat d’une année d’études vous coûte quelque € 1.500 si vous avez obtenu votre diplôme il y a moins de 10 ans. Ensuite, cela vous coûtera plus cher. Plus vous approcherez de la pension, plus cela vous coûtera cher. La cotisation de régularisation est toutefois déductible fiscalement. Vous payez en net à peu près la moitié.

Étant donné qu’il s’agit d’une harmonisation, une « période transitoire » est également prévue. Du 1er décembre 2017 au 30 novembre 2020, tous les travailleurs, y compris ceux diplômés depuis plus de 10 ans, pourront racheter leurs années d’études au tarif avantageux de € 1.500. Une année d’études rachetée rapporte quelque € 266,67 bruts par an pour un isolé et € 333,33 bruts pour une pension de ménage.

Quelles sont les années d’études qui entrent en ligne de compte ?

Chaque année d’études ayant mené à l’obtention de votre diplôme de l’enseignement supérieur, dont vous avez effectué le cycle complet. Les stages professionnels requis lors des études comptent également. Vous ne pouvez jamais racheter plus

d’années que le minimum d’années nécessaires à l’obtention du diplôme. Donc si vous avez étudié 5 ans pour une formation de 4 ans, vous ne pouvez racheter que 4 ans. Les années redoublées ne sont donc pas comptabilisées.

Est-ce également avantageux ?

Cela dépend de votre situation. Les personnes diplômées depuis moins de 10 ans peuvent racheter leurs années d’études à bon marché. Difficile à dire, toutefois, si cette mesure sera encore profitable une fois que vous pourrez prendre votre pension. Le Gouvernement touche régulièrement au régime des pensions et de nombreuses mesures avantageuses ont entre-temps été supprimées. Les plans du Gouvernement visant à introduire une « pension à points » pourraient également tout gâcher. Bien que le rachat de vos années d’études soit relativement bon marché, il n’y a pas de garantie que cette mesure entraîne effectivement un montant de pension plus élevé.

Les personnes ayant un salaire égal ou supérieur au plafond salarial pour le calcul de la pension n’ont aucun intérêt non plus à racheter des années d’études. Dans ce cas, le montant de la pension est déjà au maximum. Pour information, ce plafond est actuellement fixé à € 53.528,27 par an. Si vous gagnez ce montant ou davantage, le montant de votre pension ne peut plus augmenter.

Votre pension approche ? Alors un rachat pourrait bien être intéressant. Durant la période de transition, les personnes diplômées depuis plus de 10 ans bénéficient également du tarif avantageux de € 1.500 par année d’études. Si vous le faites en outre cette année, vous profiterez encore de l’avantage fiscal pour l’année 2017. Cela peut être avantageux, surtout si vous n’avez pas une carrière complète.

Il reste naturellement difficile de donner un avis sur mesure. C’est pourquoi la FGTB a mis au point un outil vous permettant de calculer si un rachat de vos années d’études vaudrait la peine dans votre situation.

Source SETCa

OFFICE NATIONAL DES VACANCES ANNUELLES (ONVA)

ONVA-FGOV

Comment contacter l’Office national des vacances annuelles ?

Lors de chaque demande de renseignements à l’ONVA, il est indispensable de communiquer les données suivantes :

  • le nom, le prénom et le numéro d’inscription au registre national ( ou à défaut la date de naissance) du travailleur;
  • la dénomination, l’adresse et le numéro d’immatriculation de l’employeur à l’ONSS ou son numéro d’inscription à la Banque-Carrefour des entreprises;
  • la période précise de travail ou d’interruption de travail.

 

Vous êtes employé et vous souhaitez des informations sur le pécule de vacances ? Contactez votre employeur pour des questions concrètes sur votre pécule ou consultez le portail de la sécurité sociale (www.socialsecurity.be, rubrique Congés et Vacances) pour des informations sur la réglementation.

Vous êtes ouvrier et votre employeur est affilié à une caisse spéciale ? Contactez la caisse spéciale pour des informations complémentaires (coordonnées des caisses).

Vous êtes ouvrier ou artiste et votre employeur est affilié l’Onva ? Utilisez l’un des moyens de contact ci-dessous.

Par mail via notre formulaire

Vous pouvez nous contacter via notre formulaire en ligne

Par téléphone 

Téléphone : 02 627 97 65 (jours ouvrables)
Heures d’ouverture:
lundi au vendredi
8 à 16 heures

A nos guichets d’informations

Adresse :
Rue Montagne aux Herbes Potagères 48
1000 Bruxelles
PLAN

Horaires d’ouverture:
lundi au vendredi
8 à 16 heures

En dehors des heures d’ouverture des guichets, vous pouvez demander un rendez-vous  par téléphone au 02 627 97 65.

 

Par courrier (adresse administrative)

ONVA
Rue Montagne aux Herbes Potagères 48
1000 Bruxelles

Pour vous rendre à notre adresse administrative

Cliquez sur le fichier PDF pour avoir le détail. PLAN

Dans nos permanences

Adresse, plan et horaires de nos permanences
Cliquez sur la carte

Pour les questions relatives à l’application « Mon compte de vacances »

Une plainte sur nos prestations?

Vous avez une plainte concernant nos services? Faites-le nous savoir.

www.onva-fgov.be