Archives for Maniféstation - Page 2

2 JOURS DE CONGÉ SUPPLÉMENTAIRES POUR LES TRAVAILLEURS DU SECTEUR DE MRS

Votre mobilisation a payé : accord sur les 2 jours de congé supplémentaires pour les travailleurs du secteur des Maisons de Repos et de Soins…

Les partenaires sociaux sont en négociation avec les représentants des Ministres bruxellois pour un accord non marchand depuis plusieurs mois.
Pour rappel, notre secteur a été régionalisé. Pour appuyer la demande d’un nouvel accord du non
marchand, un préavis de grève à durée indéterminée a été déposé. Les travailleurs des maisons de repos et de soins de Bruxelles ont revendiqué et ont obtenu deux jours de congé supplémentaires au cours de ces négociations, avec embauche compensatoire, une bonne nouvelle pour l’emploi donc !
Pour un équilibre, à deux niveaux…
Cette revendication ne venait pas de nulle part. Elle répond à deux problématiques très concrètes :

Viser une égalité entre les travailleurs du même secteur. Les autres secteurs du non marchand bruxellois ont 25 jours de congés quand le s MR-MRS n’en avaient que 22 . Nous voilà donc à 24, on s’en rapproche!

Compenser la pénibilité physique et psychique en plus d’un salaire peu reluisant, et des horaires difficiles etc… Les jours de repos supplémentaires constituent une compensation pour la santé et l’équilibre familial !
Concrètement…
La convention collective signée prévoit :
– Un jour de congé supplémentaire cette année encore,
en 2018 ;
– Un deuxième supplémentaire, à partir de 2019 ;
– Un traitement particulier pour les quelques institutions qui octroyaient déjà ces deux jours :
octroyer soit deux jours supplémentaires à celles qui les garantissaient déjà, soit développer en
concertation avec les organisations syndicales des projets visant à diminuer la charge de travail
via embauches additionnelles
– Et elle concerne tous les travailleurs des résidences bénéficiant de l’agrément COCOM. Les travailleurs liés aux quelques résidences dépendant de la Communauté Flamande ne sont pas concernés par la mesure, des négociations continuent pour un accord Non Marchand au nord du pays.

La mobilisation a payé et payera encore : ensemble vers de meilleures conditions de travail dans les secteurs des MR et MRS !

NON-MARCHAND : en avant le 24/11

non-marchandLe 24 novembre prochain, les travailleurs du Non Marchand manifesteront à Bruxelles pour réclamer un nouvel accord social. Cela fait maintenant plusieurs années que l’austérité prime et que les gouvernements refusent d’entendre les revendications du secteur. Jamais le recul social n’a été aussi fort. Il est grand temps de négocier de nouveaux accords !

Dans les secteurs du non-marchand, les accords sociaux sont négociés de manière pluriannuelle entre syndicats, employeurs et gouvernements. Les derniers en date remontent à plusieurs années. Depuis lors, les avancées en matière de conditions de travail et de rémunération sont au point mort.

Les organisations syndicales ont déjà fait savoir plus d’une fois qu’elles souhaitaient voir les choses évoluer et obtenir un nouvel accord social. Il y a déjà plusieurs mois que les cahiers de revendications ont été déposés auprès des différents gouvernements. Pourtant, à ce jour, aucune ouverture ne semble se profiler… L’austérité, une voie sans issue, qui ne peut en aucune manière justifier cette fin de non-recevoir!

Nous le savons, les travailleurs du Non Marchand sont confrontés à des conditions de travail difficiles (une charge de travail élevée, des tâches souvent pénibles, une flexibilité exacerbée, des horaires difficiles, etc.) et à des salaires peu attractifs. Leurs demandes sont légitimes et attendent urgemment une réponse. Les travailleurs sont bien décidés à faire valoir leurs revendications auprès de ces gouvernements et à se faire entendre pour obtenir :

Plus d’emplois : la création et la stabilisation des emplois (CDI)

Une amélioration de leur pouvoir d’achat : à travers une augmentation des salaires bruts, un 13ème mois, le remboursement à 100% des frais de déplacements, etc.)

Un travail (et une vie !) de qualité : à travers des mesures qui permettent un travail de qualité mais aussi un juste équilibre entre vie professionnelle et vie privée (stabiliser les horaires, soulager la fin de carrière, garantir une plus longue période de vacances, etc.)

Le rendez-vous est fixé le 24 novembre prochain lors d’une grande manifestation nationale à Bruxelles (rassemblement dès 10h30 à la gare du Nord). Des conditions de travail de qualité, pour un service de qualité !

Télécharger le tract

12