Archives for Personnes âgées - Page 4

SENIORS, LE SEXE C’EST BON POUR LA SANTÉ !

sexualitéSexualité

Vie affective et sexualité peuvent être conjuguées de multiples manières en fonction du vécu et de la situation de chacun. Que vous veniez de fêter vos « noces de platine », que vous soyez au tout début d’une nouvelle histoire ou que vous viviez actuellement seul, cette brochure est pour vous.
Il n’y a pas d’âge pour le plaisir sexuel : bien sûr, le corps se transforme, le regard posé sur la vie évolue, les besoins changent. Si vous apprenez à vivre avec ces changements, les jeux de l’amour pourront être présents jusqu’à un âge très avancé.
Le cheminement dans le temps et la manière d’appréhender les choses diffèrent d’une personne à l’autre, selon son histoire, selon sa culture. C’est vrai aussi pour la sexualité.
Cette brochure est destinée aux seniors. Vous y trouverez cependant peu de références à l’âge. Une personne qui vieillit est avant tout une personne. Les propos tenus dans cette brochure concernent tout un chacun, surtout lorsqu’il y est question de sentiments, de communication, de rapport à l’autre, de respect, de l’approche du corps – le sien et celui de l’autre – dans ce qu’il y a de plus intime : sa sexualité.

FORMATION AIDANTS PROCHES

Ouverture d’un groupe de soutien aux aidants proches sur CharleroiLogo_ES_vertical-RVB

Date : 1er groupe le lundi 28 avril de 17h à 19h
Rencontre prévue 1 lundi par mois (date à confirmer)
Lieu : Centre de Planning familial des FPS
Rue d’Orléans, 34 – 6000 Charleroi
2è étage
Prix : Groupe gratuit ouvert à tous
Participation sur inscription.
Renseignement au 071/507.813

 L’Entracte, Groupe d’échanges et de parole pour les aidants proches

Vous vous occupez d’un de vos proches ?
Vous souhaitez en discuter, échanger avec d’autres personnes qui vivent une situation similaire à la vôtre ?
Ce groupe est fait pour vous !!
Il est destiné aux personnes qui accompagnent au quotidien un proche (enfant, adolescent, adulte) malade, âgé, en situation de handicap et/ ou en perte d’autonomie.
C’est un lieu de rencontres, d’échanges et d’écoute qui permettra aux aidants de souffler, de rompre l’isolement, de parler librement de leurs ressentis, de leurs difficultés mais également de recharger leurs batteries !
Les groupes seront animés par des psychologues spécifiquement formées à l’animation de groupes. Ces rencontres sont organisées 1 fois par mois selon les desideratas des participants.
Un groupe sur Spa est déjà mis en place depuis juin 2013. Un groupe à Liège et à Wanze vont être mis sur pied prochainement. Deux séances d’informations vous seront proposées en septembre.
Alors si cette activité vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter !!
Luc Christel : 04/341.63.40 christel.luc@solidaris.be
Pour plus d’informations, vous pouvez aussi consulter notre brochure : « Soutenir nos aînés, Guide de l’aidant proche »

INTIMITÉ ET SEXUALITÉ DES SENIORS EN MAISON DE REPOS

Seniors en maison de repos

Couverture-Brochure-sexualite-en-maison-de-reposMême si cela tend à se démentir, il semblerait communément admis qu’à partir d’un certain âge, l’être humain n’ait plus de sexualité. Envahie de tabous et de stéréotypes, la sexualité des personnes âgées fait de plus en plus parler d’elle.

Le regard que la société porte sur la sexualité des seniors n’est pas sans conséquences sur leur propre approche de leur sexualité. Ceci est d’autant plus vrai lorsque les personnes intègrent une institution (maison de repos ou hôpital). L’institutionnalisation, si elle ne mène pas au déni du désir sexuel, entraîne une série de contraintes qui en empêchent bien souvent l’expression.
Espace Seniors se questionne face à de tels constats et insiste sur le droit à une vie relationnelle, affective et sexuelle satisfaisante et l’accès à la santé sexuelle, quels que soient l’âge, le lieu de vie et l’orientation sexuelle.
La sexualité évolue mais ne cesse pas ! Les institutions doivent pouvoir accorder la liberté et le respect de la sexualité aux seniors qu’elles hébergent. Les résidents, rappelons-le, ont les mêmes droits que n’importe quel autre adulte.
Lors de notre campagne menée en 2013 sur la sexualité des seniors, nous avons rencontré beaucoup de questionnements de professionnels exerçant en maison de repos : Comment gérer une érection lors d’une toilette intime ? Comment réagir lorsqu’un résident fait des avances à un membre du personnel soignant ? Comment accueillir une demande de rapport sexuel d’un résident ? …
Ce guide tente d’apporter des éclairages et des pistes à celles et ceux qui se posent des questions et souhaitent intégrer et respecter la sexualité des personnes qu’ils accueillent et accompagnent.
 
Vous pouvez vous procurer cette brochure en téléphonant à Espace Seniors au 02/515.02.73, par mail espace.seniors@mutsoc.be ou en la téléchargeant via ce lien.
Espace Seniors se tient également à la disposition des institutions qui souhaitent promouvoir ce guide et/ou entamer une démarche réflexive au sujet de l’intimité et de la sexualité des aînés.  

LES 10 COMMANDEMENTS POUR COMMUNIQUER AVEC UN MALADE D’ALZHEIMER

Les dix commandements nécessaires pour aborder le malade d’Alzheimer et pour communiquer avec lui.

les_10_commandementsAttitude

  • Commencer la conversation en s’identifiant et appelant la personne par son nom.
    Rester face à face avec le malade.
    Maintenir le contact des yeux.
    Bouger lentement.
    Toucher le malade sur le bras ou la main.
    Employer des mots familiers.
    Utiliser des phrases courtes et simples.
    Parler lentement.
    Parler doucement sans crier.
    Poser une question à la fois.
    Attendre la réponse.
    Si vous répétez, le faire avec les mêmes mots.
    Employer des expressions de visage et des gestes qui expliquent ou amplifient le message.

Guidances générales

Parler à la personne dans un endroit calme et sans distraction.
Faire comprendre à la personne et lui signaler que c’est à elle et avec elle que vous voulez lui parler.
Ecouter attentivement.
Surveiller d’éventuels signes d’anxiété ou de recul (augmentation des mouvements des mains, augmentation du son de la voix, agitation ou hostilité, aversion des yeux, froncement des sourcils).
Si le patient n’est pas réceptif, lui dire que vous comprenez qu’il ne veut pas parler maintenant et qu’il pourra le faire plus tard quand vous reviendrez plus tard pour le faire.

Il y a des choses que, pour le moment, nous ne pouvons pas comprendre dans leur comportement, mais peut-être un jour pourrons-nous l’expliquer.

Les dix commandements en images

Pour aborder le patient

tout_pret

Près de la personne, tu te tiendras;

 

 

 

son_nomSon nom, tu diras;

 

 

 

le_tenirSon corps, tu toucheras;

 

 

 

a_l_hauteur

A sa hauteur et face à lui, tu te tiendras;

 

 

 

contact_visuelUn contact visuel, tu établiras;

 

 

 

Pour communiquer avec le patient

lentementLentement et distinctement, tu parleras;

 

 

 

soifDes mots simples et concrets, des phrases courtes, tu emploieras;

 

 

 

bonjourAvec des gestes et le toucher, tes paroles, tu compléteras;

 

 

 

messageUn message à la fois, tu donneras;

 

 

 

affirmatifAux énoncés affirmatifs, tu recourras;

 

 

 

Text de la Ligue Alzheimer a.s.b.l.