Financement des mesures de fin de carrière et réduire le temps de travail (RTT)

La durée de la carrière du personnel infirmier et soignant dans le secteur des soins de santé est parfois (très) courte. Pour limiter l’exode du personnel soignant, des mesures de fin de carrière ont été introduites :

  • réduire le temps de travail (RTT) avec maintien du salaire à partir d’un certain âge pour alléger le poids de la profession
  • maintenir le même nombre d’heures de travail à partir d’un certain âge, mais avec une prime pour rendre la poursuite du travail  financièrement attractive.

3 sauts d’âge avec 3 niveaux de RTT ou de prime :

  • à partir de 45 ans : 96 heures RTT par an ou une prime égale à 5,26 % du salaire
  • à partir de 50 ans : 192 heures RTT par an ou une prime égale à 10,52 % du salaire
  • à partir 55 ans : 288 heures RTT par an ou une prime égale à 15,78 % du salaire.

L’arrêté royal fin de carrière stipule réglementairement quels membres du personnel de la maison de repos (MRPA, MRS, CSJ) peuvent prétendre à une RTT ou à une prime et à quelles conditions. Nous intervenons dans le coût des membres suppléants qui seront engagés pour compenser les membres du personnel en RTT, ou dans le coût de la prime.

Consultez l’aperçu des questions fréquentes à propos des mesures de fin de carrière et leurs réponses dans la liste FAQ.